vendredi, janvier 18, 2008

Quand les poules auront des dents

Mise en garde, tout ce qui est écrit ci-dessous est rigoureusement scientifique, la critique n'est pas autorisée et sera bientôt punie par la loi contre le négationnisme. (par décret exceptionnel de la commission du même nom du 11/06/07)

Une étude issue d'une coopération entre scientifiques Franco-allemands du centre de recherche indépendant de Saint Marcel Paulelle (CRISMP) affirme qu'une augmentation de 2°C de la température globale favorise le risque de mutation génétique chez des ovidés. L'une des mutations observées par simulation numérique est l'apparition de dents chez les Gallus Molarus, une race numérique de poules de basse-cour."

Un des chercheurs du CRISMP précise :
Si on se base sur les conclusions du GIEC qui prévoit une augmentation de 2°C d'ici 2050, les poules auront des dents en 2066.


Le sérieux de cette étude ne peut être remis en question puisqu'elle répond à tous les critères journalistiques d'acceptation d'une étude scientifique :
  • elle s'appuie sur les résultats du GIEC,
  • elle va dans le sens d'un catastrophisme écologique,
  • elle est basée sur des simulations numériques
  • et elle est réalisée par une collaboration internationale.

L'association des superstitieux de France craint déjà une augmentation des phénomènes étranges due au réchauffement climatique, nombres de prédictions sont en effet associées à l'apparition des poules à dents.

Billet de Tom31

4 commentaires:

noreturn a dit…

Tu viens de perdre toute ta crédibilité, sur ce coup-là.
Dommage, c'était si difficile d'avoir de l'écho en en parlant de bouffons du colorado qui se permettent à eux tous seuls de dire que le travail des centaines de collaborateurs du GIEC, c'est de la merde.
En plus on n'est même pas le 1er avril.

Stan a dit…

Je te salue membre de la commission precedement citee.

bastiat a dit…

pour un liberal ecolo il te manque (je crois) un lien de premiére importance dans ta blog liste)
http://www.environnement-propriete.org/

Stan a dit…

Merci,
Simon peux tu faire quelque chose?